Mort subite Xtreme Framboise ☆☆☆☆☆

« Qui aime la bière aime la vie. »

Les premières mentions de cette brasserie date de 1604 mais c’est en 1869 à Kobbegem qu’est crée la brasserie De Keersmaeker, désormais dénommée Brasserie Mort-subite.
L’origine du terme Mort-Subite provient d’un ancien jeu de dés nommé Pitjesbak, devenu de nos jours le 421, auquel jouait les clients de la Brasserie Vossen à Bruxelles. La brasserie De Keersmaeker approvisionnait ce café ainsi cette bière hérita du nom de ce jeu.

Cette bière de fermentation spontanée, sa fabrication est particulière. En effet, la proportion de malt d’orge est de 50 à 70 % complété par du froment. Lors de la cuisson, on insère du houblon âgé de 2 à 3 ans. Le moût ainsi obtenu est versé dans un bac très large et peu profond. C’est durant la nuit que ce moût va refroidir et être ensemencé par des levures sauvage (Brettanomyces bruxellensis et Brettanomyces lambicus) caractéristiques de la vallée de la Senne, rivière  traversant le Pajottenland et le territoire de Bruxelles.
Enfin, on transfère le moût dans des barriques de chêne. À partir de ce moment-là, le moût devient lambic. En fonction de l’activité des levures, ce lambic est stocké plus ou moins longtemps dans des barriques de vin ou de porto. La refermentation est assurée par l’adjonction de framboises pour cette bière ou de griottes pour la Kriek traditionnelle. Cette étape apporte la teneur alcoolique et le goût fruité à cette bière.

La Mort-Subite Framboise Xtreme est un mélange de lambics jeune et vieux dans lesquels on a ajouté des framboises, titrant à 4,5°.
La couleur rosée sans pétillance développe des arômes de fruits au nez. L’acidité caractéristique de cette bière décontenance à la première gorgée. De nos jours, l’acidité n’est pas une saveur très recherchée. Au contraire, les brasseurs ont tendance à l’adoucir en ajoutant des édulcorants ou en utilisant du jus de fruits permettant de diminuer le temps de maturation.
Ce type de bière est toujours difficile à décrire dans la mesure où l’acidité dénature les arômes de fruits.
À lire dans la même catégorie : la Lindemans Apple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s