Guinness World Records

« Battre un record, c’est rentrer dans un musée. »

Pour n’importe quel amateur de bières, le nom de Guinness évoque de suite la stout irlandaise. Pourtant, depuis plus de 60 ans, ce même nom est associé à l’édition d’un livre de records. En effet, l’histoire de cette aventure démarre lors d’une partie de chasse en 1951. Sir Hugh Beaver, directeur de la fameuse brasserie, manque de peu un pluvier doré. Ses amis et lui s’interrogent. Est-ce l’oiseau le plus rapide d’Europe ? À l’époque, aucun d’eux ne pu répondre à cette question.

Avec l’aide de Norris et Ross McWhirter, propriétaire d’une agence de documentation, ils  compilèrent les chiffres et les faits les plus incroyables pour la sortie de la première édition du Guinness Book of Records, le 27 août 1955.
En France, l’adaptation a été publiée par Hachette en 1962 sous le titre Le livre des extrêmes. Aujourd’hui, ce livre de référence est vendu à près de 3 millions d’exemplaires par an et dans le monde. Plusieurs Guinness World Records Museum existent à travers le monde notamment à Tokyo, Copenhague, San Antonio, Niagara Falls, et Hollywood, en plus des émissions télévisées. Véritable raz-de-marée marketing, l’origine et le lien avec la marque ont disparu, seul le nom Guinness a perduré.
Depuis 2005, chaque 12 novembre est organisée la journée du Guinness World Records consistant à recenser et à réaliser des tentatives de records du monde.

Voici quelques exemples de records plus ou moins loufoques.
– Steven Petrosino arrive à boire 1L de bière en seulement 1,3 secondes.
– L’alcoolémie d’un Polonais a été mesuré à 13,74 g d’alcool par litre de sang.
– La ville de La Crosse dans le Wisconsin comporte plus de 360 bars, principalement dans la même rue.
– En Allemagne, le monastère Weihenstephan est la plus vieille brasserie du monde brassant de la bière depuis l’an 768.
– La bière écossaise, la Snake Venom, est la bière la plus forte du monde avec un taux de 65% d’alcool.
– Oliver Strümpfel est un serveur capable de porter 25 pintes en une seule fois.
– Murali KC a réussi à décapsuler pas moins de 68 bières avec ses dents en une minute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s