Les drêches, un déchet ?

« Le déchet le plus facile à éliminer
est celui que l’on n’a pas produit. »

Depuis la fin des années 2000, de nombreuses brasseries se sont installées dans des zones urbaines afin de proposer un produit plus local. Cette implantation a engendré une augmentation des déchets liés à cette filière, notamment les drêches. Ces résidus du brassage de céréales, principalement composés de malt d’orge, sont considérés comme un déchet alors qu’ils sont encore riches en énergie, en protéines et en minéraux.
Poursuivant une démarche Zéro déchet, j’ai commencé à m’intéresser aux différentes utilisations possibles de ces drêches comme le fait l’association Zone-Ah! avec son projet Zébu.

Pour que chacun puisse trouver une utilisation, voici quelques exemples de valorisation des drêches :
– Nourriture pour animaux
– Substrat pour la culture de champignons
– Paillage des plantations
– Compostage

Les drêches s’incorporent aussi facilement dans des recettes de cuisine.
Le pain du brasseur
– La fougasse aux lardons
– La farine de drêches
La barre de céréales
– Les cookies aux drêches
– Les muffins aux drêches
– Le cochon aux drêches

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Raphael dit :

    Intéressant ton article Julien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s